Accueil Nous contacter Mettre en favoris Version FR. U.S. version
Aidjolate antiquités, Laurence Vauclair, mobilier de décoration, porcelaine, Majolica
Aidjolate, Laurence VAUCLAIR, antiquités
Laurence VAUCLAIR, Catalogue antiquités en ligne, Majolica, porcelaine Laurence VAUCLAIR, Catalogue antiquités en ligne, Barbotine, Meissen, mobilier de décoration
> Les nouveautés > Voir tout le catalogue > Recherche par critères
Extraordinaire pare-feu/paravent par Perret & Vibert, France


Nous présentons ici un objet très rare, sans aucun doute issu de la grande Manufacture française Perret & Vibert, célèbre à la fin du XIXe siècle pour sa production unique de mobilier en rotin et d'objets japonisants. Cet écran ou grand paravent témoigne d'une vraie finesse d'exécution : le décor, différent sur chaque face, est réalisé dans un esprit japonisant cher à la manufacture. Cette pièce rappelle vraiment les grandes laques asiatiques.

>> Fiche détaillée
> Choisissez une famille
Uniquement les nouveautés
Masquer les pièces vendues
101 fiches correspondant à vos critères de recherche Pages |1|2|3|4|5|6|7|8|9|10|11|12|13|14|15|16|17|18|19|20|21| >>
Salon en rotin orange et noir, vers 1930 ref : 701
Cet élégant petit salon en rotin témoigne de l'évolution des formes au cours des années 1920-1930 : le rotin se fait plus épais, moins décoratif, privilégiant la couleur et le confort. Le salon se compose d'une table ronde, deux fauteuils et deux chaises avec des brins naturels, orange et noirs. Son cannage serré lui permet d'être facilement utilisé au sein d'une pièce à vivre.
Voir la fiche détaillée   VENDU
Grand bassin par T.V. Sergent, Ecole de Paris, vers 1870 ref : 700
Les réalisations de Thomas Victor Sergent rappellent l’importance de la figure de Bernard Palissy au XIXe siècle et le mythe qui entoure son oeuvre de céramiste. Après une série d’expériences sur les émaux de couleur, Palissy se spécialise dans la céramique à émail polychrome. Un certain nombre d’artistes à Tours puis à Paris revendiquent cette tradition et font revivre les caractères de cette céramique si particulière que Palissy lui-même avait désigné sous le nom de « rustiques figulines ». Thomas Victor Sergent actif à Paris entre 1870 et 1885 participe à cet engouement et peut être considéré comme l’un des trois plus grands palissystes au XIXe siècle avec Victor Barbizet (1805-1870) et Georges Pull (1810-1889).
Voir la fiche détaillée  
Colonne aux putti par Jérôme Massier ref : 699
Cette pièce monumentale témoigne de l’éclat du goût éclectique dans les arts décoratifs de la fin du XIXe siècle. Nourri des formes et des motifs que la Renaissance et le règne de Louis XIV ont fécondés, Jérôme Massier (1850-1916) livre ici un modèle spectaculaire. Le socle formé de trois bustes d’enfants à patte de lion, soutient un vase monumental de forme balustre, orné d’un médaillon central, de diverses frises d’ornements et de deux putti ailés, accoudés au rebord.
Voir la fiche détaillée  
Coq, Edmond Lachenal ref : 697
Edmond Lachenal est apprenti chez un potier dès l’âge de 12 ans. A 15 ans il fait son apprentissage dans la fabrique des frères Deck pendant dix ans (1870-1880). En 1881 il décide d'ouvrir son propre atelier. Avec une telle oeuvre, c’est par le prisme du japonisme qu’il faut comprendre le succès de ce motif du coq dans la production de céramiques artistiques durant la seconde moitié du XIXe siècle.
Voir la fiche détaillée  
Vase à décor de cigogne par P. Comoléra pour la Manufacture de Choisy-le-Roi, France ref : 695
Cette cigogne fut présentée par la manufacture de Choisy-le-Roi, dirigée par Hippolyte Boulenger, à l’Exposition Universelle de 1889. Reproduite par Edouard Garnier dans son rapport, elle est mentionnée par le céramiste Jules Loebnitz : « Nous remarquons surtout une cigogne, un coq et un paon d’une exécution très audacieuse. Ces pièces font honneur à l’habile sculpteur Comoléra qui les a modelées et aux ouvriers faïenciers qui les ont exécutées ». Hippolyte Boulenger, membre du jury de la section céramique, est alors hors concours. Si cette cigogne est bien le fruit d’une observation précise de l’animal, elle fait également partie d’une composition dont l’influence chinoise est indéniable. Le bambou, les feuilles et fleurs de nénuphars sont autant de motifs qui en témoignent.
Voir la fiche détaillée  
Pages |1|2|3|4|5|6|7|8|9|10|11|12|13|14|15|16|17|18|19|20|21| >>
Inscrivez-vous pour recevoir notre lettre d’information sur votre messagerie internet